MUHRAQA

Discalced Carmelite Monastery in Muhraqa - Israel

Home

La "Muhraqah" | Le "Carmel" |

Visitor's informations

Opening hours every day 9.00-17.00
(9am-5pm)


We are closed on Christmas, 1 of January, Kippur Day, Good Friday, Holy Saturday and Easter Sunday

Please, contact us for more informations.

Welcome

Dear Visitors,

Welcome to Muhraqa.org
We hope that throw this website you will come to know this Holy place that is visited by jews, christians, muslims and druzes. We are open to your suggestions and comments. Please write to:
muhraka2000@hotmail.com

 

Contact:



MAP of MUHRAQA

LA "MUHRAQAH"

   Le lieu, dit de la Muhraqah est réputé comme étant le site du Sacrifice du prophète Elie. Situé à l'angle Nort-Est de la chaîne du Mont-Carmel, il surplombe la plaine d'Esdraelon à l'altitude de 482 m. (27 km de Haifa, 13 de Megiddo)

   L'épisode du Sacrifice est relaté dans la Bible (I. Rois 18) d'une façon dramatique; il se situe pendant le règne de la cruelle reine Jézabel, fille du roi de Tyr, qui chercha à introduire le culte de Baal dans le royaume du Nord, après son mariage avec Achab, roi d'Israél.
   Elie se dressa alors contre elle. Il persuada Achab de rassembler à la fois, le peuple et les prophètes de Baal sur le Carmel (I. Rois 18 : 21), provoquant ces derniers à une joute.
   Après l'insuccès des prophètes" de Baal à faire tomber le feu du ciel sur l'autel et sa propre victoire, il fit saisir les sectateurs de Baal et les égorgea près de la rivière du Qishon — détail dont nous pouvons déduire que l'écrivain sacré présente l'épisode comme ayant eu lieu dans le voisinage de la Muhraqah.
   La tradition juive a toujours accepté la Muhraqah comme théâtre des événements précités. Le Rabbin Benjamin de Tudela (vers 1165) mentionne le, site de l'autel d'Elie sur le Mont Carmel. Le Rabbin Jacob de Paris visita person nellement le site. Tous deux rendent compte de l'existence à cet endroit d'un monument antique composé de douze pierres, réprésentant pour les Juifs d'alors, l'autel d'Elie.
   A partir du début du XVIIe siècle des voyageurs Chrétiens, parmi eux des Carmes, confirment l'existence de cette construction et en donnent une description. Ces douze, pierres disparurent plus tard entre les années 1770 et 1850.
   Sur l'emplacement de la chapelle actuelle il y avait jadis un oratoire de grosses pierres taillées. R. Jacob de Paris (1228) raconte les Musulmans avaient l'habitude de fréquenter l'oratoire et d'y allumer des cierges en l'honneur du Elie prophète.
   La construction, probablement antérieure aux Croisades, tomba en ruines et fut remplacée par la chapelle actuelle (1883). Les Carmes sont propriétaires du lieudit depuis une centaine d'années environ. La chapelle a été récemment modernisée et un autel de douze pierres érigé en rappel des douze rocs utilisés, d'après le récit biblique, par Elie pour la construction de son autel. En redescendant dans le virage conduisant à la grande route, on trouve Bir el-Muhraqah, d'où l'eau du sacrifice aurait été puisé.
   Ce puits est situé à 130 m. au-dessous de la chapelle. 11 doit être distingué du puits au pied de la colline, qui porte maintenant le nom de Bir el-Mansourah.
   Chirbet ed-Dawabe est tout proche de la Muhraqah, sur la colline en face du stationnement : on a trouvé sur son sol des ruines byzantines. Plus loin, on trouve l'emplacement d'une ville juive, Sumaka, aussi de l'époque byzantine. Il est possible que le voisinage de l'emplacement du Sacrifice d'Elie ait incité les Juifs à peupler cette région d'une façon active.